Caskiomm Space

Qu'est-ce que le

Rocket Candy

?

Le Rocket Candy est un carburant de micro-fusée faisable à la maison. Il est composé d’environ 65% de nitrate de potassium et 35% de sucre.

Comment fonctionne le Rocket Candy?

Schémas disponibles ci dessous

Pour comprendre l’utilité du Rocket Candy, il faut comprendre le principe de base de la propulsion de fusée. Comme le schéma l’indique, si une action est imposé à un objet, alors cet objet impose une réaction opposée (c’est la 3ème loi de Newton).
Il faut donc que la fusée pousse quelque chose pour pouvoir être propulsée.

La plupart des fusées expulsent des mélanges gazeux, car il existe beaucoup de façons de créer un gaz depuis un liquide ou un solide, qui sont tous deux plus denses, donc plus simple a stocker.

Les gaz produits sont ensuite accélérés grâce à la forme de la chambre de combustion. Les gaz sont constamment en expansion, et sont donc forcés de passer dans le col de la tuyère. Alors, ils dépassent la vitesse du son. Cette accélération permet une meilleure propulsion car cette dernière se calcule avec la formule « F=débit*vitesse d’éjection »

Donc pour avoir une propulsion optimale, il faut créer un maximum de gaz, et propulser ces gaz en les compressant (attention, trop compresser avec un col trop étroit peut « étouffer » la réaction) 

Le Rocket Candy est la partie « gaz » de la propulsion. Le Rocket Candy est un solide qui, une fois allumé, crée énormément de gaz (non toxiques).

Préparation du Rocket Candy

Le Rocket Candy est composé de deux ingrédients principaux, auxquels on peut rajouter des additifs. Le premier est le nitrate de potassium, autrement appelé « salpêtre », qui est le comburant de la réaction. Le nitrate de potassium est trouvable facilement sur internet, sous forme de poudre blanche.

On en a commandé 2 kilos pour un total de 21€. Une fois transvasé dans des pots refermables, ça nous en fait 3. Oui, on a du stock…

 

 Le deuxième ingrédient n’est autre que du sucre, qui est le carburant de la réaction. On utilise du sucre en poudre classique (le sucre glace peut être préférable dans certaines techniques de préparation, mais pas dans la notre).

Voici l’équation de la réaction. Grâce à de simples calculs de masse molaire, on en déduis que pour un rocket candy théoriquement parfait, il nous faut 73.9% de nitrate de potassium pour 26.1% de sucre. Dans la réalité, on préférera un rapport 70/30 voire 65/35, pour que tout le sucre soit bien utilisé.

Pour préparer le Rocket Candy, on utilise des casseroles (qui sont désormais dédiées à ça) et une plaque chauffaute électrique afin de pouvoir régler la température.