Caskiomm Space

La Caskiomm Space

Shlagbox V1

L'objectif

Créer un dispositif d'allumage à distance

Afin de pouvoir démarrer les moteurs des fusées en toute sécurité, il nous fallait trouver un moyen de déclencher les allumeurs électriques à distance. On a donc imaginé une boite qui contient tout le nécessaire pour fournir du courant n’importe où.

L'électronique

La partie électronique se composent d’un bloc de piles et d’un bouton (en effet, c’est pas très compliqué). Les piles et le compartiment jaune ont été récupérés sur un jouet robot pour enfant, le bouton sur une alimentation de pc et le reste a été imprimé en 3D. 

Le couvercle noir devait être collé au boitier, afin de faire pression sur le compartiment à piles et ainsi créer le contact entre celles-ci. Malheureusement, lors de l’impression, une couche de plastique a mal été imprimée, créant une fragilité, justifiant alors la présence définitive d’un sert-joint. Sans lui, le boitier blanc se sépare en deux, et les piles ne font plus contact. 

Le boitier et le couvercle ont été modélisés sur Fusion360, en se basant sur la forme du compartiment jaune.

Le nom « Shlagbox » vient d’une private joke. Voulant imprimer de l’ABS avec une Anet A8, il nous fallait l’enfermer dans un caisson. On a alors récupéré un vieux carton qu’on a appelé la Shlagbox (parce que c’est shlag comme solution). En hommage à ce caisson, et car ce boitier n’est pas très qualitatif, on a décidé d’appeler cette box du même nom.

Au final, la Shlagbox V1 peut délivrer 6V, ce qui n’est pas énorme. Je vous conseille de regarder la vidéo du lancement de la MK1. Le delai entre l’allumage et le décollage de la fusée est très long, signe d’une tension d’alimentation trop faible.

Coût de la Shlagbox v1

Prochain objectif

La Shlagbox V2 devra être plus puissante, avec une tension supérieure à 6V. Elle devra aussi être mieux conçue, pour éviter de devoir apporter un sert joint sur le lieux de lancement.